Réouverture des plages : Warembourg, Denel, Akgazciyan, Marion Mortefon.. racontent leur première session !

Rédigé le 19/05/2020
Source: Wind Mag
0 commentaire(s)

Depuis mercredi 13 mai, de nombreux fans de windsurf sont aux anges : de plus en plus de spots rouvrent, sur le concept de Plages Dynamiques. Que ce soit en Bretagne, en Loire-Atlantique, à Gruissan, Leucate ou encore à Wissant, les riders s'en donnent à cœur joie ces derniers jours, après deux mois sans toucher à leur matos. Windmag.com a de fait recueilli les témoignages de plusieurs figures du windsurf, forcément heureuses d'avoir pu tirer à nouveau des bords...

Premier rider à se confier à nous, Jules Denel. Le waverider nordiste, 14e sur le circuit Coupe du monde PWA 2019, a rongé son frein durant deux mois, avant la délivrance, lundi 11 mai. « J'ai navigué à Wissant, avec une autorisation sportif de haut niveau. Je guettais la fin du confinement, la météo s'annonçait excellente pour ce lundi 11 mai. Ca n'a pas loupé, nous avons eu droit à 40 nœuds de vent, avec en plus de cela de grosses vagues ! » confie FRA-41 à Windmag.com. Armé de sa 3.7 et de sa board 83L, Jules Denel a pleinement profité des superbes conditions locales, ragaillardi par cette session si spéciale. « Je m'étais bien entraîné physiquement durant le confinement, j'ai vite repris mes repères sur l'eau...Cela donne vraiment le moral de reprendre, et de pouvoir naviguer avec les copains ! Il y avait une part d'injustice au fait de ne pas pouvoir naviguer, on est bien contents que ce soit désormais possible, en respectant la distanciation sociale. On repart dans une bonne dynamique... » apprécie le Wissantais. Avant d'enchaîner : « C'est dans ces moments que l'on se rend compte que le windsurf, c'est la vraie liberté. Il n'y a pas de règles, on se déplace avec le vent et avec notre matériel, on peut rider des vagues, sauter... C'est une bonne piqûre de rappel, le windsurf est un sport exceptionnel ! »