Entre Gravelines et Wissant, 31 migrants sauvés de la noyade en moins de 24 heures

Rédigé le 09/12/2020
0 commentaire(s)

Trois embarcations de migrants en difficulté parties de Gravelines et Wissant ont été sauvées par les autorités maritimes entre mardi 8 et mercredi 9 décembre. Au total, 31 personnes ont été secourues en moins de 24 heures. 
Entre hier, mardi 8, et aujourd'hui, mercredi 9 décembre, plusieurs opérations de sauvatages d'embarcations de migrants ont été effectuées par le CROSS Gris-Nez. Au total, 31 naufragés répartis sur trois embarcations qui ont été sauvés entre Gravelines et Wissant. 

La première opération a eu lieu mardi en fin de soirée. Aux alentours de 22 heures, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est contacté directement par une embarcation de migrants se signalant en difficulté au large de Gravelines (59).

13 naufragés, dont un enfant, ont été pris en charge par un canot de sauvetage. Ils ont ensuite été amenés au port de Dunkerque puis pris en charge par la police aux frontières.
Quelques heures plus tard, à 2h30 du matin, une nouvelle embarcation contenant 14 migrants elle aussi en difficulté, a contacté les autorités. C'est une patrouille de douanes qui est venue à leur secours et les a conduits au port de Boulogne-sur-Mer. 

Une troisième embarcation de migrants partie de Wissant en difficulté

Enfin, le même jour,le service d'aide médicale urgente (SAMU) 62 relaie au CROSS Gris-Nez un appel d'une embarcation de migrants partie de Wissant (62) et se disant en difficulté. Ils ont été secourus et emmenés à leur tour au port de Boulogne-sur-Mer, à midi. Ils ont pu être examinés par un médecin et pris en charge par les autorités. 

La prefecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord annonce dans un communiqué que les migrants "sont tous sains et saufs" et met en garde ceux qui voudraient traverser la zone "où les conditions météorologiques sont souvent difficiles". Fin octobre, sept migrants avaient trouvé la mort dans un naufrage lors de leur traversée de la Manche.