Decathlon retire les kayaks de la vente à Calais et Grande-Synthe, craignant qu’ils ne soient utilisés pour traverser la Manche

Rédigé le 16/11/2021
0 commentaire(s)

 L’enseigne justifie ce retrait par un usage qui « pourrait mettre en danger la vie des gens qui les utilisent dans le cadre d’une traversée » vers l’Angleterre.

La décision est inédite au sujet d’une question qui est régulièrement à l’origine de frictions entre Londres et Paris, la multiplication des tentatives illégales de passage au Royaume-Uni par la mer.

Des kayaks pouvant être utilisés par des migrants pour traverser la Manche ont été retirés de la vente dans les magasins Decathlon de Calais et Grande-Synthe, a indiqué l’enseigne mardi 16 novembre, confirmant une information de La Voix du Nord. « L’achat de ces kayaks ne sera plus possible » dans les magasins de Calais (Pas-de-Calais) et Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), « en réaction avec le contexte actuel », a déclaré le service de presse de Decathlon.

Vendredi, trois migrants avaient été portés disparus après avoir tenté de traverser la Manche sur des kayaks. Deux kayaks avaient été trouvés à la dérive au large de Calais jeudi, et deux naufragés secourus par la gendarmerie.

« L’augmentation récente des tentatives de traversée a effectivement amené nos équipes de Decathlon Calais à s’interroger quant à la position à tenir sur la mise en vente de produits pouvant être détournés de leur usage sportif et servir d’embarcations pour traverser la Manche », affirme la marque sollicitée par le quotidien régional. L’enseigne spécialisée dans les articles de sport indique que « ce n’est pas la conception qui est donnée à ces produits, ni leur utilité première ».

Decathlon justifie ce retrait par un usage qui « pourrait mettre en danger la vie des gens qui les utilisent dans le cadre d’une traversée ». Elle indique que la décision a été prise « au magasin » et « validée par l’entreprise ».

Gilets, rames restent disponibles à la vente

Depuis des années, des migrants affluent sur le littoral des Hauts-de-France dans l’espoir de rallier le Royaume-Uni, avec une envolée depuis 2020 des traversées à bord de petites embarcations. Selon le Royaume-Uni, 22 000 migrants ont ainsi réussi à rallier l’Angleterre depuis janvier.