Cap Blanc-Nez : une partie de la falaise s’est effondrée, d’autres éboulements possibles

Rédigé le 03/06/2020
Source: La Voix du Nord
0 commentaire(s)

Entre Sangatte et Escalles, une partie de la falaise du cap Blanc-Nez, large de plusieurs dizaines de mètres, s’est effondrée. Un phénomène naturel qui pourrait se reproduire dans les prochains jours. Explications.

La scène est impressionnante. Un morceau des falaises du cap Blanc-Nez, entre Sangatte et Escalles, large de plusieurs dizaines de mètres, s’est effondré. Cette chute est survenue « il y a quelques jours » selon le Conservatoire du littoral, qui ne s’était pas aperçu de l’incident. Impossible donc de donner précisément la date de cet effondrement qui s’est produit à une trentaine de minutes de marche de la Descenderie à Sangatte.

Seuls quelques promeneurs et des marins s’en étaient aperçus sans trop s’y attarder. C’est le cas de Roger et de Sandrine, « pas étonnés » de l’incident. « Les falaises reculent chaque année, donc ce n’est pas choquant mais ça n’en reste pas moins impressionnant », affirme le couple. En effet, chaque année, côté craie, la falaise recule de 0,14 à 0,25 mètre. Un recul irrégulier puisqu’elle peut ne pas bouger pendant plusieurs années et perdre 5 mètres sur un seul effondrement. C’est ce qui s’est passé il y a quelques jours.



Comment expliquer le phénomène ?

« Le littoral a été frappé par beaucoup de pluie cet hiver et de mauvaises conditions météorologiques. Ainsi, fin février, on a observé beaucoup d’éboulements notamment près de Wissant, précise le Conservatoire du littoral. C’est une érosion liée à la pluie et non pas à la mer. Les fortes chaleurs de ces derniers jours ont fait gonfler les sols, c’est ce qui explique le phénomène ».



Plus inquiétant, les agents d’Eden 62 qui se sont rendus sur les lieux ce mercredi ont remarqué des morceaux susceptibles de s’effondrer. Selon le Conservatoire du littoral, « il n’est pas impossible de voir d’autres effondrements prochainement ». Prudence donc.