Cap-Blanc-Nez : cinquante mètres de falaise se sont effondrés, d’autres éboulements sont attendus

Rédigé le 04/06/2020
Source: France 3 Hauts de France
0 commentaire(s)

Un morceau de la falaise du cap Blanc-Nez s’est effondré entre Sangatte et Escalles. D’autres morceaux devraient bientôt tomber.

Un éboulement impressionnant, long d’une cinquantaine de mètres entre Sangatte et Escalle, pourtant passé inaperçu. “Nous avons été prévenus ce mercredi, mais nous ne savons pas quand cela s’est produit. L’effondrement, net et vertical a dû durer une demie seconde”, explique le conservatoire du littoral. 

La falaise a reculé de 1 à 3 mètres 

Le chargé de mission du site des Caps pour Eden 62 s’est alors rendu sur place : “C’est un bel éboulement, sur une bonne cinquantaine de mètres. La falaise a reculé de 1 à 3 mètres", a-t-il constaté. 

Bien qu'impressionnant, c’est un phénomène naturel. Chaque année, la falaise recule ici de 50 centimètres en moyenne. Là, c’est d’une autre ampleur, mais ce n’est jamais régulier”, dédramatise Xavier Douard. 

Hiver pluvieux + printemps sec = érosion 

Contrairement aux idées reçues, l’effondrement de ce morceau de falaise du cap Blanc-Nez n’est pas lié à la mer : “Ce n’est pas la mer qui érode la falaise, c’est la météo. Nous avons eu un hiver très pluvieux, suivi d’un printemps sec. La craie s’est gorgée d’eau pendant l’hiver et a ensuite gonflé avec la chaleur. Au bout d’un moment, ça craque”. 

Attention, d’autres éboulements sont attendus 

L’agent d’Eden attire toutefois l’attention sur les risques d’éboulements à venir. Lorsqu’il s’est rendu sur place, Xavier Douard a vu des morceaux de falaise légèrement décrochés mais pas encore tombés. “C’est une question de temps, alerte-t-il, il ne faut pas dépasser les zones délimitées du sentier côtier, ni se balader au pied de la falaise, on en voit trop souvent le faire et c’est trop dangereux”. Aucun dispositif de sécurité supplémentaire ne devrait être installé. Le conservatoire du littoral compte sur le bon sens des visiteurs.