10 questions à Arthur Arutkin

Rédigé le 24/07/2020
Source: Windsurf Journal
0 commentaire(s)

Très bon waverider qui a su également se faire un nom dans l’univers du stand up paddle avec un titre mondial à la clé en SUP race en 2018, Arthur Arutkin reste fidèle à ses racines "terrestres" avec son spot fétiche de Wissant et "sportives" avec le windsurf qu’il pratique dès que l’occasion se présente. Et pour Windsurfjournal.com, il se prête au jeu de nos 10 questions…

Windsurfjournal.com : Pourquoi es-tu si passionné par le windsurf ?
Arthur Arutkin : Les sensations de glisse, l'adrénaline des sauts, c'est un sport vraiment complet où l'on a toujours des choses à apprendre.

WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
AA : Toutes les bonnes sessions entre potes avec de bonnes conditions et peu de monde à l'eau comme cet hiver avec Laurent Guillemin et Charles Vandemeulebroucke à Teahupoo à Tahiti


WJ : Et le pire ?
AA : Je n'ai pas vraiment de mauvais souvenirs en windsurf, quelques frayeurs ou déceptions suite à des blessures mais rien de vraiment mauvais.


WJ : Quelle serait pour toi la journée idéale ?
AA : Une bonne session bâbord 30 nœuds side avec 1,50 m à la maison puis terminer avec une session de SUP surfing, de surf ou un bon downwind.


WJ : Quel est le meilleur endroit où tu es allé ?
AA : Comme beaucoup de monde, j'adore l'Afrique du Sud. C'est un super endroit avec des paysages magnifiques et des conditions régulièrement pour pratiquer tous les sports.


WJ : Quelle destination rêves-tu de découvrir ?
AA : J'adorerais aller au Pérou surtout pour les conditions qui ont l'air dingue sinon j'aimerai faire un trip en Islande.

 

WJ : Quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
AA : Des trucs assez simples comme bien écarter ses mains au bottom ou en front mais qui font vraiment progresser. 

 

WJ : Quelle est ta plus grande crainte ?
AA : Ne pas savoir ce que l'avenir nous réserve

 

WJ : Qu’aurais-tu aimé faire si tu n’avais pas découvert le windsurf ?
AA : Aucune idée mais quelque chose me permettant d'être proche de la mer.

 

WJ : Première application ouverte le matin ?
AA : Ça dépend, à Wissant j'ai vu sur le spot le matin donc Messenger sinon Windguru. 

 

Pour en savoir plus sur Arthur Arutkin : www.facebook.com/arthur.arutki