Les chalets de Blériot-Plage pourraient bientôt disparaître

Rédigé le 23/09/2020
0 commentaire(s)

À Blériot, la mairie envisage de détruire les chalets de plage afin de se conformer à la loi littoral, car seulement 20% des chalets respecteraient les dimensions fixées par la loi.

C'est un patrimoine qui risque de s'effondrer à Sangatte, dans le Pas-de-Calais. Les chalets de plage sont menacés à Blériot. La mairie envisage de les détruire, afin de se conformer à la loi littoral.

Pour être aux normes, les chalets doivent mesurer 2,5 mètres sur 2,5 mètres, posséder un toit monopente et être fait de matériaux naturels. Mais selon la municipalité, seulement 20% des chalets respecteraient les dimensions fixées par la loi littoral. La mairie a donc décidé d'engager des devis dans le but de les faire disparaître du paysage.

Les associations sont vent debout

Ces châlets construits dans les années 50, font pourtant partie du patrimoine local. Et les associations sont vent debout face à ce projet.

"Là aujourd'hui on est pas dans le cadre d'un respect de la loi littoral, on est juste dans le cadre de politiques locaux qui ont évidemment des projets. Dans différentes interviews, la municipalité à déjà avancé l'idée de la construction de bars et de restaurants qui resteraient implantés six à huit mois sur le littoral" dénonce Loïc Lassalle, président de l'association des chalets Castors.

Il rappelle par ailleurs que Blériot-Plage est "un espace naturel qui est protégé avec des espèces d'oiseaux qui nidifient , des plantes qui sont protégées".

Sollicitée, la mairie n'a pas souhaité réagir sur ce dossier. L'association, elle, pourrait engager des procédures.