La médiation animale, un pari contre l’isolement

Rédigé le 11/11/2020
0 commentaire(s)

Hauts-de-France - février 2020. L’association caritative Les Petits Frères des Pauvres a expérimenté pour la première fois en février dernier la médiation animale pour apporter réconfort et soutien auprès de personnes isolées. Cette expérimentation a eu lieu à l’occasion d’un séjour de vacances à Wissant et Calais.

La médiation animale, c’est la mise en relation entre l’humain et l’animal dans le cadre d’un programme social, thérapeutique ou éducatif. Depuis le début de la médiation animale dans les années 1970, le chien a toujours été l’animal médiateur privilégié. Ses qualités de sociabilité, d’écoute, son dynamisme et ses qualités cognitives en font un partenaire idéal pour accompagner des personnes vulnérables. Mais d’autres animaux sont choisis par des professionnels dans le cadre de ces séances de médiation (âne, cheval, poule, lapin, etc.). Quels que soient les animaux choisis, la médiation animale a pour objectif, entre autres, d’amener la personne vers une plus grande autonomie en travaillant la motricité et lui redonner estime et confiance grâce au lien avec l’animal. Dès lors, les personnes âgées déterminent à elles-seules un champ d’action important de cette discipline.

En France, 900 000 personnes âgées souffrent d’isolement. Parmi elles, 300 000 sont en état de « mort sociale », privées de liens et des plaisirs simples et essentiels de la vie. Cet isolement affecte aussi leur santé. C’est la mission de vigilance en faveur des aînés fragilisés que s’est fixée l’association Les Petits Frères des Pauvres.

Depuis 1946, cette association oeuvre pour sortir de l’isolement les personnes âgées en grande précarité sociale : visite à domicile, organisation d’animations collectives, de réveillons solidaires, aide morale et matérielle et aussi accueil en maisons de vacances. L’association dispose en effet d’une dizaine d’établissements en France pour organiser, grâce au bénévoles et aux équipes professionnelles sur place, des séjours de 3 à 15 jours réservés aux personnes âgées isolées.