Manche : deux chavirements dans la même matinée, 18 migrants secourus en mer

Rédigé le 27/11/2020
0 commentaire(s)

Dix-huit migrants dont l'embarcation prenait l'eau alors qu'ils tentaient de traverser la Manche ont été secourus jeudi matin, a annoncé la préfecture maritime. Vingt-huit autres, dont des familles, ont été pris en charge sur une plage après avoir chaviré.

Dix-huit migrants ont été secourus dans la Manche jeudi 26 novembre au matin, a annoncé la préfecture maritime. Ils se trouvaient sur une embarcation en difficulté à environ 19 km au large du fort d'Ambleteuse, à une dizaine de kilomètres de Boulogne-sur-Mer. Leur bateau prenait l'eau dans une mer à la température de 12 degrés. 

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a été prévenu de la situation vers 6h30. Deux heures plus tard, les 18 migrants ont été récupérés par un remorqueur affrété par la Marine nationale. Déposés à quai à Boulogne-sur-Mer, ils ont été remis à la police aux frontières (PAF).

Le même matin, 28 autres migrants ont, eux, échoué sur la plage de Wissant, à mi-chemin entre Calais et Boulogne-sur-Mer après le chavirement de leur embarcation de fortune lors de sa mise à l'eau, a par ailleurs indiqué la préfecture du Pas-de-Calais.

Parmi ces passagers, cinq membres de deux familles ont été transportés vers l'hôpital de Calais pour surveillance et 10 personnes ont été interpellées par la PAF. Les migrants restants ont été "mis à l'abri" par la préfecture.

La Manche, où le passage illégal d'embarcations de migrants s'intensifie, peut se révéler très dangereuse voire mortelle en raison du trafic soutenu et des vents et des courants puissants. Fin octobre, un naufrage avait fait quatre morts et trois disparus, décimant une famille kurde iranienne. Il s'agit du pire drame migratoire à ce jour dans la Manche.