VIDEO - Vacances d'hiver dans le Nord-Pas-de-Calais: les réservations de dernière minute en augmentation

Rédigé le 19/02/2021
0 commentaire(s)

Les réservations de dernière minute sont en augmentation dans la région et notamment sur la côte d'Opale.

Les vacances scolaires débutent ce vendredi soir dans le Nord-Pas-de-Calais dans un contexte sanitaire particulier. Mais cela ne semble pas freiner les réservations de dernière minute sur la côte d'Opale.

À Wissant, le téléphone de Frédérique Fourdinier gérante de gîte s'est remis à sonner et au bout du fil la clientèle n'est pas la même que les années passées. Avec les restrictions de déplacement, les Belges et les Britanniques ne peuvent pas se rendre sur la côte, ce sont les locaux qui les remplacent, venus notamment de Paris ou de Lille.


"J'ai une dame encore tout à l'heure qui m'a appelé de Boulogne-sur-Mer, qui voulait réserver le gîte à la ferme pour la semaine prochaine" se réjouit Frédérique au micro de BFM Grand Littoral. "Elle est à 25 kilomètres mais c'est pour se vider la tête et changer d'environnement".

Les vacanciers à la recherche "du ressourcement"

Une tendance que confirme Jean-Philippe Gold, directeur du Comité Régional du Tourisme des Hauts-de-France. "Nous aurons une clientèle de proximité qui inclut la clientèle francilienne et régionale". Des vacanciers qui viendront chercher "du ressourcement" avec des activités en plein air, d'où le succès "du littoral et de la campagne".

À l'office de tourisme de la Terre des Deux Caps, les appels reprennent également, malgré la fermeture des lieux culturels et des restaurants.


"Il y a 15 jours on avait deux coups de fil par jour, ce n'est rien. Mercredi on en a eu 12 on était tout content. Des vraies demandes: qu'est-ce qu'on peut faire? Quels sont les horaires des marées si on veut se promener?" indique Sophie Jonquet, directrice de l'Office de tourisme de la Terre des Deux Caps.

Les touristes désertent les villes

Selon la directrice, la plupart des touristes décident de faire leurs valises à la dernière minute en fonction de la météo. Bonne nouvelle pour la région, le temps devrait être clément ces prochains jours.

À l'inverse, dans la métropole lilloise, les touristes se font plus discrets, préférant le littoral. "Les chiffres montrent qu'on a 30% de baisse par rapport à février dernier, une situation extrêmement difficile pour les hôteliers" indique François Navarro, directeur d'Hello Lille qui tient à rappeler que les offices de tourisme se sont mobilisés pour proposer des activités.