Des mesures pour protéger les oiseaux sur les sites de la pointe de la Crèche et du cap Blanc-Nez

Rédigé le 12/04/2021
0 commentaire(s)

Le 26 mars 2021, deux arrêtés interpréfectoraux de protection de biotope (APPB) sont entrés en vigueur avec pour objectif la protection de plusieurs colonies d’oiseaux sur les falaises du Pas-­de-Calais.



Sur nos côtes, les oiseaux sont choyés. Le 26 mars 2021, deux arrêtés sont entrés en vigueur, avec pour objectif la protection de plusieurs colonies d’oiseaux à la pointe de la Crèche et au cap Blanc-Nez. C’est ce qu’annoncent dans un communiqué commun la préfecture du Pas-de-Calais et la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

« Ces deux sites accueillent notamment les deux seules colonies nicheuses du fulmar boréal du département du Pas-­de­-Calais. En outre, les falaises du cap Blanc-Nez hébergent la principale colonie nicheuse de mouette tridactyle de France – plus de 40 % des effectifs nationaux – et la seule colonie de goélands argentés présente en milieu naturel de la région Hauts-­de-­France », souligne le communiqué.



Le goéland argenté, tout comme la mouette tridactyle et le fulmar boréal, peuvent donc voler tranquilles. Jusqu’au 31 août, pour garantir leur quiétude pendant la période de reproduction, les activités identifiées comme sources de dérangement sont interdites (véhicules nautiques à moteur, effaroucheurs sonores, aéronef motorisé…).

Ces mesures ont été travaillées conjointement par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) des Hauts­-de­-France, en collaboration avec les services de l’État, l’Office français de la biodiversité (OFB), le parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, le syndicat mixte Eden 62 ainsi que le conservatoire du littoral.