Très bonne qualité des eaux de baignade pour quasiment toutes les plages du Nord-Pas-de-Calais

Rédigé le 16/06/2021
0 commentaire(s)

La qualité des eaux de baignade est jugée "excellente" ou "de bonne qualité" pour 36 des 37 lieux de baignade analysés par l'Agence Régionale de Santé et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie. Seule la plage d'Audresselles voit sa qualité se dégrader, même s'il reste possible de s'y baigner.

"Le palmarès est excellent, il n'a jamais été aussi bon pour la région!", se félicite Thierry Vatin, le directeur général de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. Sur les 33 plages du Nord-Pas-de-Calais ainsi sur que les 4 plages d'eau douce, 12 sont en bleu et présentent donc une qualité de l'eau de baignade jugée "excellente", 24 sont en vert avec une qualité jugée "bonne". Une seule plage est en orange présentant une qualité jugée seulement "suffisante": il s'agit de la plage d'Audresselles, au nord de Boulogne-sur-Mer. 

Bonne nouvelle pour les plages de la Digue des Alliés à Dunkerque, celle d'Escalles et celles du Portel qui passent au vert cette année, alors qu'elles étaient en orange l'an dernier après même été en rouge dans les années précédente. Cette fois, la qualité de l'eau est jugée bonne. Satisfaction également pour la plage de Boulogne-sur-Mer où la baignade a même été totalement interdite pendant longtemps. Pour la deuxième année de suite, la qualité de l'eau de baignade y est jugée bonne. 

La qualité de l'eau de baignade baisse à Audresselles 

C'est le seul point noir dans la région: la qualité de l'eau de baignade à Audresselles passe en orange cette année, une eau jugée seulement de qualité suffisante. Pour Thierry Valin, le directeur général de l'Agence de l'eau Artois-Picardie, cette baisse s'explique : " Il y a une fréquentation touristique très importante à Audresselles, mais la station d'épuration de la ville n'est pas dimensionnée pour le pic de fréquentation estivale, mais uniquement pour la population qui y vit à l'année". Quant arrive la station estivale, la station d'épuration n'est plus en mesure de faire face à un tel volume. "Ces eaux usées ne peuvent pas être traitées, alors elles partent directement à la mer", selon Thierry Valin. Même si l'eau de baignade est classée en orange, la baignade reste autorisée. 

La question de la taille des stations d'épuration est d'ailleurs un point critique pour toutes les stations de la Côte d'Opale. Boulogne-sur-Mer a justement réussi à améliorer nettement la qualité de son eau grâce à un nouvel équipement: un bassin situé près du port et d'une capacité de près de 13.000 mètres cubes. Lorsqu'il y a des épisodes de fortes pluies, l'eau déborde de la station d'épuration mais elle est déversée dans ce bassin en attendant de pouvoir être traitée. C'est une particularité dans notre région: nous avons un réseau d'eau unitaire, c'est-à-dire un seul réseau où se déversent les eaux usées et les eaux de pluie. 

Qu'entend-on par une eau de baignade de bonne qualité? 

C'est l'Agence Régionale de Santé qui se charge d'effectuer les prélèvements pour tester la qualité de l'eau: 10 à 18 prélèvements réalisés en 2020 sur chacune des zones de baignade en mer et entre 7 et 15 prélèvements pour les baignades en eau douce. On analyse la présence de bactéries, en particulier les bactéries fécales qui peuvent venir des stations d'épuration rejetées directement dans la mer ou des déjections canines directement sur la plage. La présence de ces bactéries peut entraîner pour les baigneurs des problèmes de santé, le plus souvent bénins: des gastro-entérites par exemple ou encore des conjonctivites. 

Toutes ces infos sont à retrouver sur le site du gouvernement : baignades.sante.gouv.fr