Les militaires du CROSS Gris-Nez rendent hommage à l’un des leurs

Rédigé le 12/07/2021
0 commentaire(s)

Mercredi, un terrible accident survenu entre Boulogne et Wimereux a coûté la vie à deux jeunes Boulonnais. Le cycliste, Maxime Touchais, était officier au CROSS Gris-Nez. Il a été fait chevalier de l’ordre du mérite maritime à titre posthume. Ses collègues lui rendent un vibrant hommage.

C’est la mer qui avait amené Maxime Touchais de sa Bretagne natale jusqu’aux côtes boulonnaises. Il y a trois ans, le CROSS Gris-Nez voyait arriver l’officier Touchais, une recrue hors pair, arrivée major de la promotion du corps des administrateurs des affaires maritimes.

Le jeune Breton avait fait le choix de dédier sa vie à secourir celle des autres. Une évidence pour lui, qui déjà avait œuvré pendant ses études auprès des sapeurs-pompiers.

Chevalier de l’ordre du mérite maritime

Ses faits d’armes, ses collègues du CROSS Gris-Nez s’en souviennent encore. «  Lors de l’une de ses toutes premières permanences d’officier au CROSS, il avait remarquablement coordonné l’évacuation d’un marin blessé après un crash d’hélicoptère  », racontent-ils aujourd’hui.

C’est aussi lui qui avait coordonné le sauvetage de migrants, dont l’embarcation avait chaviré au large de Loon-Plage. Si cinq migrants avaient perdu la vie, il avait permis d’en sauver 15 autres. «  Maxime avait toutes les qualités et la trempe d’un grand chef.  » Ce vendredi, la ministre de la Mer, Annick Girardin, l’a fait chevalier de l’ordre du mérite maritime à titre posthume.

Au-delà d’être un collègue et un supérieur particulièrement apprécié et admiré, Maxime Touchais était aussi un fils, un frère, un ami, et un mari aimé et aimant. Avec Sophie, sa femme, ils attendaient leur premier enfant. «  La pudeur veut que l’on s’arrête là pour décrire l’amour simple et si fort qu’ils vivaient chaque jour  », ajoutent ses collègues du CROSS Gris-Nez.

Un sportif dans l’âme

Passionné de sport, il enchaînait les courses à pied et les sorties à vélo. Et évidemment, la mer n’était jamais bien loin… Le Breton déraciné avait amené dans ses bagages sa planche de surf. Il aimait également partager des moments simples autour d’une bonne bouteille de vin avec ses amis, ou faire un tour par le stade Bollaert pour encourager l’équipe du RC Lens, qu’il avait adoptée depuis son arrivée dans le Pas-de-Calais.

«  Un humour espiègle, un esprit d’initiative, une bonne humeur et une énergie qui ont impressionné tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.  » Voilà les mots choisis par ses collègues pour le qualifier.

Maxime Touchais est décédé mercredi suite à un terrible accident qui a aussi coûté la vie à un motard, à Wimereux. Ses obsèques seront célébrées ce mardi 13 juillet en l’église de Piré-sur-Seiche, en Bretagne. Un hommage lui sera rendu au même moment par l’équipage du CROSS Gris-Nez.