Un été humide et peu ensoleillé se termine dans les Hauts-de-France

Rédigé le 01/09/2021
0 commentaire(s)

L'été météorologique est désormais terminé. Les mois de juin, juillet et août ne resteront pas dans les souvenirs des vacanciers avides de chaleur et de soleil. La région Hauts-de-France a été abondamment arrosée.

Le réseau Agate météo a dressé le bilan de l'été météorologique dans les Hauts-de-France. Les mois de juin, juillet et août ont été contrastés avec des orages, des précipitations très hétérogènes et un ensoleillement déficitaire au mois d'août.

Dans le détail, juin a été marqué par un temps orageux mais avec des températures parfois au-dessus des moyennes habituelles, jusqu'à +2.6° à Lille. De la chaleur mais un soleil capricieux. "L'insolation a connu un déficit d'environ 10% par rapport à la normale" précise le site météo basé à Raimbeaucourt dans le Nord. 

Les rayons de soleil ont été plus généreux en juillet, entre le 18 et le 23 mais deux faits marquants sont rapportés par Agate-France : un coup de vent inhabituel le 6 juillet avec des rafales à plus de 100 km/h sur le Cap Gris Nez dans le Pas-de-Calais et la fameuse "goutte froide" du 13 juillet et ses fortes pluies. Des pluies meurtrières au-delà de la frontière, en Belgique et en Allemagne.

Ce temps instable s'est poursuivi au mois d'août avec une nouvelle fois des épisodes orageux. Un temps ensoleillé a dominé la région entre le 15 et le 23 août sans affoler pour autant le thermomètre avec seulement une température de 17°7C enregistrée le 14 août à Lille. Agate-France indique un "manque de soleil supérieur à 40h notamment sur Saint-Quentin dans l'Aisne où le poste de surveillance a mesuré un ensoleillement de 160 heures contre 206 habituellement.