COP26. Pourquoi faut-il s’inquiéter de la hausse du niveau des mers ? Les explications de François Gemenne du GIEC

Rédigé le 08/11/2021
0 commentaire(s)

Selon François Gemenne, du GIEC, c’est une illusion de penser que la hausse du niveau des mers est un phénomène lent et imperceptible, car son rythme s'accélère et n’est pas le même partout, avec des conséquences lourdes pour certaines régions très peuplées.

"Deux minutes pour le climat" : la hausse du niveau des mers, c’est grave ?

La hausse du niveau des mers est provoquée par deux facteurs : l’expansion thermique des océans tout d’abord, qui fait que lorsque la température de l’eau se réchauffe, l’eau occupe davantage d’espace. L’autre facteur, c’est la fonte des glaciers et des calottes polaires, c’est-à-dire de la glace qui se trouve sur Terre et qui, en fondant, va ajouter de l’eau aux océans. 

Parfois on a l’impression que la hausse du niveau des mers est un phénomène qui ne nous touchera pas avant longtemps, et qui se produit tellement lentement qu’il en sera imperceptible. Mais c’est une illusion. 

En ce moment, le rythme de la hausse du niveau des mers est d’environ 3 millimètres par an. Mais attention : d’abord, ce rythme va s’accélérer considérablement. Et surtout, il n’est pas le même partout. C’est très contre-intuitif, mais la hausse du niveau des mers n’est pas uniforme à la surface du globe : dans l’Océan Pacifique Sud, par exemple, la hausse est beaucoup plus rapide, ce qui représente une menace vitale pour plusieurs Etats insulaires, dont le point culminant est situé à quelques mètres à peine au-dessus du niveau de la mer, et qui pourraient se trouver complètement submergés. Les régions côtières et deltaïques sont évidemment en première ligne également, et ces régions sont généralement très peuplées.

Sur des côtes basses, un centimètre de hausse du niveau de la mer correspond à la perte d’un mètre. 

Et on s’attend à ce que le niveau des mers monte d’un mètre environ d’ici la fin du siècle…

A l’occasion de la COP26, le chercheur en géopolitique de l’environnement et des migrations François Gemenne répond à 10 questions sur le réchauffement climatique : "Deux minutes pour la planète", chaque jour, une vidéo en ligne et diffusée après les 19/20 de France 3 Nord Pas-de-Calais et Picardie.

#LesHautsEnVert
Dans le cadre de la COP26, France 3 Hauts-de-France lance l'opération #LesHautsEnVert du 1er au 14 novembre 2021. Vous retrouverez chaque jour nos reportages et articles en lien avec la protection de l'environnement sur notre site hdf.france3.fr.