Cap Gris-Nez : deux pans de falaise s’effondrent aux crans de Quette et du Noirda

Rédigé le 15/04/2022
0 commentaire(s) -> N'hésitez pas à commenter cette actualité.

Deux nouveaux éboulements ont été constatés ce vendredi matin près du cap Gris-Nez. Le premier, à Audresselles, sur la plage du Noirda. Et le second à Audinghen, au cran de Quette. À cet endroit, le sentier est fermé depuis déjà plusieurs années, mais demeure largement emprunté par les promeneurs.

Nouveaux éboulements, dans le Boulonnais. Un pan de falaise s’est effondré sur la plage du Noirda, à Audresselles, indique le Conservatoire du littoral. Et une partie de la falaise du cran de Quette, à Audinghen, s’est affaissé « dans la nuit de jeudi à vendredi ». Le sentier qui longe ce cran, le premier que compte la côte depuis le cap Gris-Nez jusqu’à Audresselles, est fermé par arrêté municipal depuis le 26 janvier 2015, en raison des risques d’érosion.

Pour autant, ce sentier demeure très fréquenté, plus encore en cette période de vacances scolaires. De nombreuses familles l’arpentaient d’ailleurs ce vendredi. Un balisage au rubalise a été fait, afin de signaler le danger aux passants qui s’aventurent sur ce chemin.

 C’est la saison »

L’éboulement a eu lieu quelques mètres après le blockhaus, quand on descend depuis le cap vers le cran de Quette. Eden 62 n’est pas surpris de l’effondrement de la falaise. « C’est la saison. C’est un phénomène naturel qui survient souvent à cette période de l’année. L’argile sèche, et les couches glissent, ce qui entraîne des éboulements. »

À Audresselles, des pierres se sont détachées de la falaise sur la droite du sentier qui mène à la plage, depuis le parking, à la sortie de la ville. Cela n’a pas eu d’incidence sur le sentier de randonnée.

Au total, trois éboulements sont survenus cette semaine dans le Boulonnais. « C’est exceptionnel, en si peu de temps », souligne le Conservatoire du littoral, tout en précisant que cela « relève du hasard ». Ce mardi, un pan de la falaise située dans la baie Saint-Jean, à Wimereux, s’est effondré. Un tronçon du sentier de la Slack est depuis fermé et interdit aux promeneurs.