Au cap Blanc-Nez, l’ambiance du Tour de France est internationale!

Rédigé le 06/07/2022
0 commentaire(s) -> N'hésitez pas à commenter cette actualité.

Ce mardi, dès midi, le cap Blanc-Nez, site emblématique de la Côte d’Opale, a été pris d’assaut par des milliers de spectateurs venus suivre la quatrième étape du Tour de France. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers.

Garés en bas du Vigneau d’Escalles, classé en quatrième catégorie par l’organisation du Tour, trois amis néerlandais s’apprêtent à monter la colline, direction le sommet du cap Blanc-Nez pour « avoir la meilleure vue sur les coureurs ! ». Les trois hommes ont pris quelques jours de vacances pour suivre les cyclistes dans la région. « Je suis super content que la course soit ici ! Les photos vont être trop belles », glisse l’un d’entre eux. « En plus, il fait trop beau ! »

Quelques mètres plus haut, Josh et son fils Nigle s’installent derrière les barrières. « On essaye de venir chaque année pour le Tour mais cette fois c’était quasiment à côté de la maison alors on ne pouvait pas le rater », plaisantent les deux Anglais arrivés le jour même via Eurotunnel.

Leurs trois compatriotes, installés quasiment au sommet du cap, sont venus en France à vélo. Les septuagénaires sont des vrais fans du Tour de France. « On a monté le cap aussi ! La première fois, ce n’était pas évident mais après, c’était facile », déclare fièrement Mike, 79 ans.

Puis on croise des Belges. Beaucoup de Belges ! Andy est venu avec sa famille de Bruges : « Dès que le programme a été publié, j’ai pris mon jour de congé exprès ». Charlotte et ses amis habitent Poperinge. « On est là depuis 8 h 15. On a pris le petit-déjeuner et l’apéro à la plage et là, c’est parti ! » Un petit groupe est plein d’enthousiasme. « On fait aussi du cyclisme et on s’appelle la Team rosé parce qu’on boit toujours un petit verre de rosé à la fin de la course », rigole la femme.

Iain, Wendy et leur deux enfants ont treize heures de route depuis l’Écosse : « Ça vaut tellement le coup ! L’endroit est magnifique et on passe un super moment ! ».

Après le passage de la caravane publicitaire, qui a mis les spectateurs dans l’ambiance, on attend l’arrivée des coureurs aux côtés de Katia, Allemande en vacances en France. « Chez nous, on a aussi une course cycliste mais ça n’a rien à voir. L’ambiance est top ici », estime la jeune femme.

Une fois les cyclistes passés (même à la montée du cap, ça leur a pris littéralement quelques minutes), les touristes quittent les lieux pour rejoindre leur voiture. Dans la foule, on retrouve les deux Mike et leur ami Jem. Ont-ils aimé ce Tour de France au pied du cap Blanc-Nez ? « Loved it* ! », s’exclament-ils avant de remonter la pente… à vélo, bien sûr !