Marion Joffle, après sa traversée de la Manche à la nage : «Quand j’ai vu ma mère, j’étais obligée d’aller au bout»

Rédigé le 22/08/2022
0 commentaire(s) -> N'hésitez pas à commenter cette actualité.

La jeune nageuse Calvadosienne de 23 ans revient sur sa traversée de la Manche en 9 heures et 22 minutes ce dimanche 21 août. En prime, un record de France féminin battu de 20 minutes.

Le chrono affiche 9 heures et 22 minutes, ce dimanche 21 août en fin d’après-midi, quand Marion Joffle met le pied sur les rochers austères du Cap Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais. Traversée de la Manche validée pour la jeune Calvadosienne de 23 ans, record de France féminin battu de 20 minutes en prime. « Quand j’ai commencé à distinguer les côtes françaises, les champs, les habitations puis la silhouette de ma mère, j’étais obligée d’aller au bout », confie celle que l’on surnomme le « Pingouin souriant ».

Après avoir levé les bras et fait « un gros câlin » à ses proches, Marion Joffle est déjà retournée en Angleterre, d’où elle était partie, pays qu’elle devra quitter de façon plus conventionnelle, au terme d’une petite semaine de repos. « Je ne réalise pas encore, même si mon corps me fait comprendre que c’était bien réel. Dans mon esprit, c’est passé vite. »

Marion Joffle a « supporté la sensation de fraîcheur » de la Manche (environ 18 °C). Il en fallait plus pour contrarier la multiple championne du monde de nage en eau glacée. « J’ai demandé à mon équipage de ne me donner que du thé chaud aux ravitaillements, pour me réchauffer et me détendre. »

Ni le vent d’ouest ni quelques douleurs à la hanche n’auront entravé la détermination de cette Normande de Lisieux, passée plusieurs fois « en mode nage automatique ». Après la Manche, elle s’attaquera à l’Antarctique pour réussir l’Ice-mile, un mille nautique en eau glacée, à l’horizon 2024.