Quel est ce navire tombé en avarie au large du cap Gris Nez ?

Rédigé le 27/12/2022
0 commentaire(s) -> N'hésitez pas à commenter cette actualité.

Après avoir traversé l’Atlantique, le « HSL Nike » a été victime d’une avarie alors qu’il remontait la Manche. Ce porte-conteneurs de l’armement hambourgeois Zeaborn Ship Management d’un port en lourd de 34 243 tonnes revenait de Caucedo en République Dominicaine avec de nombreux conteneurs frigorifiques à bord.

Construit en 2005 par le chantier Hyundai H.I d’Ulsan (Corée du Sud) sous le nom de E.R Cannes, il fait partie d’une grande série de 31 unités identiques. Long de 210,07 mètres, large de 30,23 pour un tirant d’eau à pleine charge de 11,50 mètres, le HSL Nike a été affrété par CMA CGM à ses débuts sous le nom de CMA CGM La Boussole. Il assurait une ligne entre l’Asie du Sud Est et la Côte Occidentale Africaine via l’Afrique du Sud. Il a ensuite pris les noms d’E.R Cannes, TG Nike et donc HSL Nike depuis novembre 2017. Il navigue aujourd’hui sous pavillon libérien.

Plus de 2 500 conteneurs

D’une capacité de 2 556 conteneurs (EVP) dont 600 pouvant être branchés électriquement au réseau du bord, il est gréé par 4 grues de 40 tonnes dont une sur l’arrière des superstructures. Sa vitesse de 21 nœuds est réalisée par un diesel Sulzer à 7 cylindres de 19 404 Kw (26 400 ch) entraînant une hélice à pales fixes.

Son équipage se compose de 18 hommes de nationalités croate, ukrainienne, russe, roumaine et philippine. Affrété par l’armement allemand Hapag Lloyd, son périple le conduit de Rotterdam à Norfolk, Kingston (Jamaïque), Santa Marta (Colombie), Puerto Limon (Costa Rica), Caucedo et Rotterdam de nouveau avec des escales à Anvers et Londres.