Wissant pendant la 1ère guerre mondiale

Postée le 28/10/2022
26:57 169 vues

Pendant la première guerre mondiale, le village de Wissant est intégré dans le camp de Calais qui s’étend de Oye-Plage à Audresselles. Des soldats belges y seront installés, après que la Belgique ait été conquise par les allemands.

Il y eut plusieurs naufrages devant grande plage de sable blanc de Wissant, mais c’est durant l’année 1917 que la baie de Wissant connaîtra le plus de drames de guerre. Le plus célèbre des naufrages est celui du sous marin (U-boot) UC-61, car il est le plus documenté et car on trouve encore des reliques sur la plage.

Le sous-marin allemand UC-61, détruit par son propre équipage au moment de s’échouer sur les côtes françaises, repose sur la plage devant Wissant depuis 105 ans.

En 1917, prévenu par les douaniers de Wissant, un régiment de quarante cavaliers belges a fait prisonniers les 25 membres d’équipage. L'escadron du 4e Régiment des Lanciers était alors commandé par le lieutenant Edgard Doetsch qui aimait à dire que c'est sans doute la seule fois que des cavaliers ont capturé un sous-marin.

Ensablé depuis 1932, l'U-Boot UC 61 (unterseeboot, sous-marin allemand) réapparaît et avec lui, son histoire. Il a été construit en 1916 par l'AG Weser à Brême pour la Kaiserliche Marine. Il fait partie des 64 sous-marins (UC16 à UC 79) mis en service pendant la 1ère guerre mondiale et responsables de la perte de 353 navires.

La guerre sous-marine à outrance fut un succès jusqu’au printemps 1917. A partir de l’été, la tendance s’inversa, les contre-mesures alliées devenant de plus en plus efficaces. Les destructions d’U-boote dépassèrent alors les mises en service. Deux grands fragments, un de 3 à 4 mètres et un autre de 10 mètres de long, sont couchés sur la plage de Wissant, entre les caps Blanc-Nez et Gris-Nez.

Découvrez ici quelques moments forts de la 1ère guerre mondiale à Wissant.