Tempête et submersion marine : les côtes de la Manche sous la menace ce dimanche

Rédigé le 14/11/2020
Thibaut Dufour

Le temps va sérieusement se dégrader ce dimanche sur une partie du pays, et principalement dans le quart Nord-Ouest. En cause : le passage d'une dépression sur les Iles Britanniques (pas de nom donné par les services météo français, mais appelée "Roswitha" par l'Université de Berlin). Un front froid actif devrait balayer en journée une partie du pays... mais c'est à l'arrière que la situation sera à surveiller.



A l'arrière de ce front froid actif circulant au cours de l'après-midi, nous attendons la formation d'un front secondaire qui pourrait s'avérer assez virulent en terme de vent. Ce "grain" concernera le Cotentin sur les coups de 17h, puis gagnera la Haute-Normandie autour de 18-19h, avant de s'évacuer sur les Hauts-de-France entre 19 et 21h.



PRÉVISION DE VENTS FORTS :

Les signaux pour observer des vents tempétueux sont, dès lors, loin d'être négligeables au passage de ce front secondaire en soirée de dimanche. Arome, le modèle le plus violent sur cette situation, entrevoit des rafales supérieures à 100km/h sur l'ensemble des côtes de la Manche, mais également jusque dans l'intérieur des terres des Hauts-de-France. Des pointes jusqu'à 120 voire 130km/h y sont même modélisées sur la pointe du Cotentin et sur la Côte d'Opale.



Toutefois, cette situation est encore bien incertaine. En effet, la puissance de ce grain est encore très mal appréhendée par ces modèles numériques. Si le modèle maille-fine Arome (Météo-France) est très intense, d'autres se montrent plus réservés (modèle Arpège de Météo-France avec vents n'atteignant pas les 100km/h). Certains comme EURO4 (modèle anglais du Met-Office) envisagent un passage plus au nord, ce qui restreint les zones exposées.



Pour éclaircir davantage la situation, nous vous proposons une carte de probabilité de vents >100km/h issu du modèle ensembliste PE-Arome (ce dernier combinant 16 scénarios différents pour permettre d'éliminer les extrêmes). Le Cotentin (nord du département de la Manche) est la zone semblant la plus exposée à ce risque de rafales tempétueuses. Toutefois, le nord du Finistère, ainsi que les côtes s'étalant de l'estuaire de la Seine jusqu'au Pas-de-Calais ne sont pas en reste, bien que dans une moindre mesure.



PRÉVISION DE SUBMERSION MARINE :

Autre facteur à surveiller, la forte houle. Le vigoureux flux d'Ouest qui se mettra en place derrière ce front devrait apporter une mer très agitée. Des creux allant jusqu'à 6 mètres sont attendus du côté du Finistère, jusqu'à 4 mètres environ sur l'ouest de la Manche.



Malheureusement, ce coup de vent (voire cette tempête) intervient en pleine période de grandes marées. Le coefficient atteindra 109 lors de la pleine mer sur les côtes de la Manche ce dimanche. Avec cette forte houle, il faudra s'attendre à une submersion marine potentiellement dommageable. La surcote à l'heure de la pleine mer devrait atteindre les 50-60cm sur l'ouest du Cotentin et la Côte d'Opale, voire les 80cm du côté de la baie de Somme.



En raison de ce risque de submersion marine, les côtes de la Manche ont été placés en vigilance orange institutionnelle pour la 2e partie de journée de ce dimanche.